Aidez-moi à concevoir la prochaine nouveauté et gagnez une surprise !

l'Atelier de Caroline

aquarelliste et maman

Trois nouvelles pensionnaires !

Un petit sujet qui n’a – presque – rien à voir avec l’Atelier : nous venons d’accueillir 3 brebis d’Ouessant !

Une de mes amies devait s’en séparer et comme nous en voulions pour entretenir le verger, bingo ! Elle sait qu’elles seront bien traitées chez nous, donc cela la rassure sur leur avenir. Et pour nous, cela va nous éviter de devoir tondre le verger, surtout avec la pluie qui tombe et la hauteur de l’herbe ! Si quelqu’un s’assoit, on ne le voit plus ! 🙀

Voici donc Stacy, la plus âgée et cheffe du troupeau, avec le collier rose et le moins de laine (devant sur la photo). Comme elle est adulte depuis quelques temps, sa laine se détache presque toute seule 🙂.

Ensuite viennent Saba et Sabapa, qui entrent dans leur troisième année et n’ont pas encore été tondues (ça va venir). Pourquoi ces noms ? Vous allez rire 😆

Sur le trajet du retour, nous réfléchissions à des noms pour les plus jeunes, qui n’en avaient pas encore. Ma fille a proposé Nuage pour la blanche, nous avons regardé la traduction en breton (et oui, on ne renie pas ses origines…) pour trouver le nom des nuages blancs et celui des nuages noirs. Mais, si nous avons découvert la richesse et la poésie de la langue bretonne pour ce termelizenn et malkenn ne nous ont pas convaincus.

Nous avons donc continué à nous creuser les méninges, et comme nous revenions d’un baptême et que nous avions pas mal parlé de nourriture (nous sommes français, n’est-ce-pas 😁), nous avons évoqué les gâteaux. Les brebis ayant bêlé à cet instant, nous en avons conclu que ça leur disait bien 😂

Pour la brune, j’ai pensé à la recette de gâteau au chocolat familiale, la Reine de Saba : son nom était tout trouvé !

Pour la blanche, nous ne trouvions pas de noms de gâteaux blancs… jusqu’à la prise de parole de mon mari :

“Saba ou Sabapa ?” 😂

Et c’est resté.

Donc voilà ! Stacy, Saba et Sabapa vont entretenir le verger (et de temps en temps les autres espaces verts du jardin) et nous fournir du fumier et de la laine pour le potager !

Et pourquoi disais-je que cela n’a “presque” rien à voir avec l’Atelier ?

Et bien, vous le savez : l’écologie est très importante pour moi, et je fais attention à l’impact environnemental et sociétal de mon activité (fournisseurs locaux ou au moins français, dans l’idéal artisanaux, pas de gaspillage, de la récupération, etc…). Et cela ne se cantonne pas à l’Atelier, loin de là !

Cela fait parti de notre conviction familiale : vivre en relation avec la Création en l’aimant, en la respectant et en la connaissant. C’est pour cela aussi que nous nous sommes installés à la campagne, pour pouvoir avoir un verger, un potager, des animaux. Bientôt des poules rejoindront les brebis pour nous donner des oeufs et du fumier également. Elles pourront aussi gratter la terre et l’aérer ainsi.

Nous sommes catholiques, et vivre l’écologie intégrale le plus possible est pour nous une évidence, qui s’étend à tous les aspects de nos vies, y compris professionnelles 😊.

Qu’en pensez-vous ? Dites-moi en commentaires !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *